EVENEMENTS A VENIR BIM World Munich | 27.-28.11.2018 InfraBIM Open | 15.-16.1.2019 BIM World Paris | 2.-3.4.2019

CAS: La ville de Hyvinkää – Première étape du projet Hangonsilta

Détails du projet

Nom du projet  La première étape dans Hangonsilta
Budget 3 millions d’euros
Début du chantier: 
2017
Fin du chantier: 2018

Données initiales et souhaits de changement

La première étape du projet consistait à nettoyer le sol contaminé et à préparer la zone pour la construction résidentielle. Infrakit a été utilisé dans le projet et le plu grand avantage de l’utilisation du service a été la surveillance de l’avancement du projet sur une vue cartographique en ligne tout en minimisant les risques environnementaux.

La zone de Hangonsilta est un ancien dépôt ferroviaire qui a été utilisé pour la première fois dans les années 80. Après les années 80, il y a eu de nombreux types d’activités dans la région, notamment des ateliers de réparation automobile et des entrepôts. La ville de Hyvinkää a commencé à négocier l’achat du terrain à l’État au début des années 90 et l’achat a finalement été conclu au début des années 2000 à condition que la ville assume la responsabilité du nettoyage du terrain.

Les futurs plans pour la région étaient en cours en collaboration avec l’Agence Finlandaise des Transports et la séparation exacte entre la zone résidentielle et la gare ferroviaire a été convenue.
Les principales préoccupations soulevées lors de la planification en ce qui concerne la conception et l’ingénierie municipale étaient liées aux problèmes posés par le sol contaminé. Hangonsilta est une zone en forme de bassin située dans un esker, et la couche la plus basse se compose d’un esker de gravier contenant de l’eau souterraine. Au dessus de l’esker de gravier se trouve une couche de limon contenant de l’eau. En raison de la croissance de la végétation au fil des ans, une couche de tourbe s’est formée au-dessus de la couche de limon et l’activité ferroviaire dans la région a partiellement endommagé les eaux souterraines de la couche de tourbe. L’objectif essentiel du projet était de s’assurer que les eaux souterraines contaminées ne contamineraient pas les eaux souterraines propres.
La question a été discutée avec le Centre de Développement Économique, des Transports et de l’Environnement (centre ELY) et des techniques de construction plus avancées ont été recherchées pour surmonter les difficultés. Le projet faisait l’objet d’une surveillance stricte et plusieurs permis étaient requis, il fallait donc pouvoir fournir une documentation complète des travaux. En outre, l’achèvement du projet avec succès a également été jugé important pour l’image de la ville de Hyvinkää. La réputation de la région aurait souffert en cas de problème ou d’imprévus.

Solution

Infrakit a permis de recueillir une documentation détaillée sur les processus d’élimination de la tourbe et de remplacement de la masse terrestre. En raison des défis environnementaux, il était crucial que chaque action, y compris les profondeurs de creusage, soit enregistrée. La documentation a également servi de preuve pour le centre ELY afin de garantir que la couche de limon est restée intacte et que les eaux souterraines n’ont pas été contaminées.
Des travaux de remplacement de sols contaminés ont été effectués par des entrepreneurs privés. Au cours de cette étape, Infrakit a été utilisé pour partager les données de conception comme les projets 3D avec les chefs de chantier des entrepreneurs et en complément des géomètres et des systèmes de guidage d’engins. La Maîtrise d’Ouvrage pouvait ainsi suivre l’avancement et la qualité du projet en temps réel sur la carte.
L’automne prochain, la ville de Hyvinkää a l’intention d’utiliser Infrakit dans plusieurs projets qui seront mis en œuvre par son département de travaux publiques interne. La principale motivation de l’utilisation d’Infrakit dans le projet Hangonsilta était la préoccupation environnementale. L’automne prochain, le département travaux publiques de la ville de Hyvinkää jouera un rôle plus concret dans son projet.

Avantages


Jouni Mattsson mentionne que l’avantage le plus important obtenu avec Infrakit a été la surveillance concrète de l’avancement des travaux: «La surveillance de l’avancement du projet a été très efficace grâce au service en ligne Infrakit». Grâce à Infrakit, il était possible de documenter des données qui seraient disponibles ultérieurement en cas de questions ou de doutes. Il existe maintenant une documentation claire des travaux réalisés et il est également facile de le partager a vec des tiers.


La première étape du projet dans l'application Infrakit

 

 

Comment les choses se sont améliorées

Nous vivions dans un monde dit “2D” où les plans d’exécution étaient livrés en version imprimée sur les chantiers. Les géomètres plaçaient ensuite des piquets sur le site conformément aux plans. Après la transition vers le monde 3D, les plans d’exécution sont en 3D, ce qui les rend beaucoup plus faciles à utiliser dans la pratique. Les engins ont leurs propres systèmes de guidage, permettant aux géomètres de se concentrer sur des tâches plus exigeantes.
La transition vers la construction digitale a fait évoluer la manière de travailler sur les chantiers au fur et à mesure que les méthodes ont changé. Mattsson a également été surpris de voir à quel point la digitalisation a accru l’efficacité de la construction. Un bon exemple est la manière dont les mises à jour de plans peuvent être appliquées immédiatement et aucune version plus ancienne ne peut être mélangée. Mattsson explique comment, auparavant, vous ne pouviez jamais être certain que l’entrepreneur avait la version la plus récente du plan au lieu de l’ancienne. « Par exemple, quelques fois, une personne travaillait selon l’ancienne version malgré les mises à jour, et c’est difficile et coûteux à corriger ensuite. »

Utiliser Infrakit à l’avenir

La première étape du projet Hangonsilta est achevée et Infrakit sera également utilisé lors de la prochaine étape de construction. En outre, le département TP de la ville commencera la construction de l’infrastructure municipale dans la région à l’automne prochain. Ils utiliseront Infrakit pour la première fois en construction. Mattsson indique que l’objectif est de faire de la construction basée sur le BIM, la nouvelle norme chez eux.

Recommanderiez-vous Infrakit à d’autres organisations?

« Oui, je recommanderais Infrakit aux organisations qui souhaitent changer de méthode de travail et de processus pour utiliser le BIM ». Mattsson espère également que la numérisation devenant plus courante dans la construction, les systèmes utilisés par la maintenance suivront également cette tendance.